SVT AU COLLEGE
Advertisement
Accueil arrow Classes de 6ème arrow PARTIE 3 arrow CHAPITRE 1: Occupation du milieu et saisons- Animaux qui changent de forme
16-04-2014
Menu Principal
Accueil
Actualité du site
Galerie Photo
Liens
Me contacter
Espace privé
Actualités RSS
Recherche Express
CHAPITRE 1: Occupation du milieu et saisons- Animaux qui changent de forme Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par M. Ballini   
10-03-2006

 Des animaux changent de forme au cours des saisons

Cliquer ici pour télécharger au format PDF le sujet "La processionnaire du pin"
Cliquer ici pour télécharger au format PDF le sujet "Le moustique"
Cliquer ici pour télécharger au format PDF le sujet "La grenouille"

Trois groupes de travail ont été chargés d'étudier l'occupation d'un animal au cours des saisons.
Voici les sujets d'étude:

LA PROCESSIONNAIRE DU PIN

A partir des divers documents, répondre sur votre classeur aux questions suivantes:
NB: Rechercher dans un dictionnaire tous les mots inconnus!!

  1. Pour chacune des saisons, précisez les formes (adulte, oeuf ou larve) sous lesquelles la  processionnaire du pin peuple son milieu. Pour cela, recopiez et complétez le tableau suivant par des croix indiquant la présence de l'animal.

  2. Expliquez pourquoi le papillon n'est pas visible toute l'année dans le milieu.

  3. La chenille est dangereuse pour l'Homme, comment agit-il pour s'en protéger?

Saison

Milieu de vie

Printemps

Eté

Automne

Hiver

Adulte (papillon)

 

 

 

 

Oeuf

 

 

 

 

Larve (chenille)

 

 

 

 



Document 1
    La processionnaire du pin est une espèce de papillon. Ses larves sont des chenilles qui attaquent les pins en rongeant leurs aiguilles durant l'été.
    Au mois de juillet, les adultes (les papillons) n'ont qu'un seul but:s'accoupler. (En effet, leur durée de vie n'est que d'un jour!). Des chenilles naissent en été des oeufs pondus et déposés sur les branches par la femelle.
    En automne, elles fabriquent un nid de soie à l'extrémité des branches de pins: elles y trouveront un abri lors des grands froids de l'hiver.
    Fin  février, les chenilles quittent le nid et descendent l'une derrière l'autre le long du tronc: c'est la procession. Celle-ci ne débute que lorsque la température matinale est supérieure à 10°C. (Au dessous, la procession s'arrête).
    Au printemps, lorsque la température dépasse 22°C, les chenilles s'enfouissent dans le sol et se transforment en nymphes d'où sortiront, quelques semaines plus tard, des papillons adultes..

       Document 2                

                                 Nids sur des pins                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             
 

 

Image Image

 



                              



 Document 3

chenilles en procession (x0,5): 

 Image

Document 3

Adulte femelle (x1):

Image

 

   Adulte mâle (x1):
          Image

 

 Document 4

  Les chenilles sont recouvertes de poils urticants et peuvent occasionner des désagréments ou même des ennuis graves aux personnes et aux animaux. Chaque poil est relié à une glande à venin. En cas de vent, des poils urticants infestant les nids peuvent être dispersés et tomber sur les promeneurs ou être inhalés.

   Les ennuis provoqués sont des démangeaisons, des gonflement localisés, des troubles des yeux, des accidents respiratoires (asthme). Les nids de chenilles dans les lieux publics, parcs et jardins, sont donc une grave menace de santé publique.

    Pour prévenir ces accidents, il est nécessaire d'éliminer les nids en coupant les branches atteintes ou de tuer les chenilles dès qu'elles sont visibles.

 

LE MOUSTIQUE

A partir des divers documents, répondre sur votre classeur aux questions suivantes:
NB: Rechercher dans un dictionnaire tous les mots inconnus!!

  1. Pour chacune des saisons, précisez les formes (larve, adulte, oeuf) sous lesquelles le moustique peuple son milieu. Pour cela, recopiez et complétez le tableau suivant par des croix indiquant la présence de l'animal.

  2. Expliquez pourquoi le moustique adulte n'est pas visible toute l'année dans le milieu.

  3. Le moustique peut être dangereux pour l'Homme, comment agit-il pour s'en protéger?

Saison

Milieu de vie

Printemps

Eté

Automne

Hiver

Adulte

 

 

 

 

Oeuf

 

 

 

 

Larve

 

 

 

 



 Document 1
    Il existe deux périodes dans la vie des moustiques:
- une aquatique, qui est celle des développements des larves et des nymphes.
- une aérienne, pendant laquelle l'adulte vole et s'accouple.

    Ainsi pour que les moustiques se plaisent et puissent proliférer, deux facteurs sont indispensables : une eau stagnante et une température minimum.

    Les moustiques adultes ont une durée de vie variable: d'un à six mois (certains peuvent hiberner durant l'hiver). Leur but est de se reproduire. Après l'accouplement, dès le début de l'été (voire printemps), au menu de la femelle, il y a, non pas du nectar comme le mâle, mais du sang. Elle seule pique (Homme ou animal à sang chaud) et récupère ainsi le précieux liquide, élément indispensable à la maturation des oeufs.

    Environ une semaine plus tard, selon la température, la femelle cherche une aire de ponte favorable (eau stagnante) pour y déposer les oeufs. Collés les uns aux autres, les oeufs (de 100 à 400) vont former une sorte de petit radeau. L'éventuel assèchement de ces zones, en été, n'a aucun effet, une fois la femelle partie, les œufs peuvent survivre en absence d'humidité seul leur développement est ralenti.
La durée du stade ovulaire (de l'oeuf) est de 2 à 3 jours lorsque les conditions sont favorables.

    Issues de ces œufs, les larves aquatiques sont très mobiles. Elles respirent au moyen d’un siphon (tube) perçant la surface de l’eau et se nourrissent de particules de matières organiques. Le développement larvaire dure entre 7 et 12 jours et est divisé en 4 étapes successives, séparées par des mues.

    La dernière mue transforme la larve en nymphe. Egalement aquatique et mobile, celle-ci ne se nourrit pas, mais subit une profonde métamorphose jusqu’à devenir, 2 à 4 jours plus tard, un adulte.
L'hiver dans des zones peu protégées, les adultes disparaissent laissant aux seuls œufs la responsabilité d'assurer le renouveau de l'espèce aux beaux jours.
Images : EIP Méditerranée

 Document 2

Image
Oeufs (x50)

Image
Larve (x50)

Image
Nymphe (x50)

Image
Adulte femelle (x10)

                                           


 Document 3

Ce document représente le cycle de vie du moustique Culex pipiens, présent dans nos régions.

Image 



 Document 4

    Mis à part les démangeaisons ou les boursouflures qu'il entraîne, le moustique français n'est pas, à proprement parlé dangereux. Peut-il le devenir ?
C'est une question que beaucoup se posent en tout cas. (D'ailleurs, il n'a pas toujours été si inoffensif. Pour preuve, jusqu'à la fin des années 1940, la région de l'Hérault était surnommée le "pays de fièvre" à cause des fièvres causées par les piqûres.)
A l'heure actuelle de nombreuses maladies se transmettent par le moustique: le paludisme, la fièvre jaune, la dengue...et le virus du Chikungunya...

 Chikungunya : un plan de démoustication pour la France

    Dans les jours qui viennent, le gouvernement devrait proposer prochainement un plan de démoustication en cas d'arrivée du virus du Chikungunya en métropole. En effet, le principal vecteur du virus, le moustique Aedes albopictus, est installé dans le Nord de l'Italie et entre Nice et Menton, dans le sud de la France. Si pour le moment il n'y a pas de moustiques adultes, ils ne survivent pas au froid, leurs œufs ne vont pas tarder à éclore (à partir de mars / avril). Aussi, le ministre de la Santé, X. Bertrand, a rappelé avoir '...d'ores et déjà saisi l'Institut de recherche et de développement ainsi que l'entente interdépartementale de démoustication pour qu'ils puissent proposer très vite un plan d'action'. Dans le même temps, les établissements de santé, qui reçoivent des personnes atteintes du chikungunya, doivent le signaler à l'administration.

    Sur la méthode de démoustication, on peut s'attendre à une approche moins 'sauvage' qu'à la Réunion. Les épandages et pulvérisations d'insecticides y ont été particulièrement lourds, causant des dommages à l'environnement mais aussi à la population avec de nombreuses intoxications. Sur ce point, notons que le ministre de l'outre-mer, F. Baroin, a demandé de 'lever le système de pénalité pour les familles qui refusent la démoustication'.

    Revenons, en métropole, la Camargue pourrait devenir le terrain de test, grandeur nature, d'une démoustication métropolitaine. Sur place, l'ennemi à abattre est l'Aedes caspus, le moustique le plus 'agressif' de la région. Normalement non concernée par le chikungunya, la Camargue a néanmoins connu en septembre dernier, des pluies diluviennes après 9 mois de sécheresse, favorisant l'éclosion de millions de larves en moins d'une semaine. Dans cette région, qui bénéficie du statut de zone naturelle protégée, les insecticides chimiques devraient laisser leur place à un larvicide naturel comme le BTI ou le BIO MOS. Ces larvicides biologiques présents naturellement dans les sols et ne présenteraient aucun risque pour la faune ou l'être humain.

    Selon, G. Hemery, responsable de la conservation des milieux naturels du parc régional de Camargue, le conseil scientifique du Parc aurait donné son accord de principe sous condition d'un suivi précis, s'appuyant sur un état-zéro avant démoustication.



LA GRENOUILLE

A partir des divers documents, répondre sur votre classeur aux questions suivantes:
NB: Rechercher dans un dictionnaire tous les mots inconnus!!

  1. Pour chacune des saisons, précisez les formes (oeuf, larve, adulte) sous lesquelles la grenouille peuple son milieu. Pour cela, recopiez et complétez le tableau suivant par des croix indiquant la présence de l'animal.

  2. Expliquez pourquoi la grenouille adulte n'est pas visible toute l'année dans le milieu.

  3. a) Nommez les personnes qui utilisent le roundup et son additif.
    b) Indiquez le rôle de ces produits.

    c) Expliquez comment ces produits modifient le peuplement du milieu.

Saison

Milieu de vie

Printemps

Eté

Automne

Hiver

Adulte

 

 

 

 

Oeuf

 

 

 

 

Larve

 

 

 

 

 
Document 1


   Autour des plans d'eau, il est facile d'entendre ou de voir une grenouille. La grenouille a une respiration aérienne: elle respire grâce à des poumons et à travers sa peau. C'est pour cela qu'elle doit rester toujours humide et que la grenouille vit près des plans d'eau. Elle se nourrit d'insectes volants qu'elle capture facilement grâce à ses sauts.


   C'est au  printemps que débute la saison de la reproduction des grenouilles.
Après l'accouplement, la grenouille femelle pond dans l'eau des oeufs en tas gélatineux et ne s'en occupera plus.
Les oeufs éclosent quelques jours plus tard et donnent naissance à des larves appelées tétards.
Ces larves se développent dans l'eau où elles subissent différentes transformations avant d'arriver au stade adulte. Elles se déplacent en nageant et se nourrissent de plantes aquatiques. Leur respiration est aquatique, grâce à des branchies.
Après trois mois, au début de l'été, la métamorphose est enfin complète: le tétard s'est transformé en une jeune grenouille.


   Quand elle quitte enfin l'eau elle ne mesure guère plus de 2cm et devra attendre trois ans avant de devenir adulte et de pouvoir se reproduire. Le reste de sa vie se passe sur la terre, elle se protègera du froid hivernal en s'enfouissant dans de la vase: elle hiberne.

 Document 2


Ce schéma représente le cycle de vie de la grenouille

 Image

 Document 3

Image   Oeufs (x5)

Image   Jeunes tétards (x5)

Image    Tétard âgé d'environ deux mois (x5)

Image    Tétard à sa sortie du milieu aquatique (x2)

Image    Grenouille adulte (x1)

 
 Document 4
Le Roundup à nouveau accusé.

    Les batraciens et les urodèles (Amphibiens, ancienne classification) disparaissent petit à petit de la surface de la Terre. Depuis le début des années 60, ils s'effacent au rythme effrayant de presque 4 % par an et 32 % d'entre eux sont menacés d'extinction à court terme. Les raisons de cette hécatombe demeurent encore inconnues.

    Les scientifiques suspectent un ensemble de facteurs qui cumulés aboutissent à la destruction de ces espèces fragiles. Rick Relyea de l'Université de Pittsburgh, en Pennsylvanie, a découvert que le Roundup, l'herbicide le plus utilisé dans le monde, causerait la mort des batraciens à des concentrations bien plus basses que celles communément admises. Le produit chimique est nocif aussi bien pour les têtards que pour les adultes. Dans deux articles, publiés cette semaine dans le journal Ecological Applications, Relyea montre que des quantités, correspondant au tiers des concentrations de Roundup admises dans la nature, provoquaient la mort de 71 % des têtards élevés dans des bacs. Le Roundup n'est normalement pas utilisé dans l'eau mais l'épandage massif et souvent négligeant de ce produit fait qu'on le retrouve dans les eaux de nombreuses zones marécageuses.

    Concernant les individus adultes, Relyea et son équipe ont analysé l'effet d'une variété de Roundup utilisé par les propriétaires de petits terrains et les jardiniers amateurs (Roundup Weed and Grass Killer). Cette fois, le produit a mis un seul petit jour pour éliminer 86 % des grenouilles terrestres. Plus effrayant encore 98% des tous les têtards ont été détruits en 3 semaines et 79 % de toutes les grenouilles en un seul jour. Le produit en cause n'est pas l'herbicide lui-même mais un additif utilisé pour faciliter la pénétration du Roundup dans les feuilles. Cet herbicide est depuis plusieurs années au coeur d'un débat concernant sa dangerosité. Plusieurs études ont démontré sa toxicité sur les batraciens, les insectes et également sur l'Homme.

Source
: Nouvel Observateur 04/08/2005 - J.IGNASSE
 

 

BILAN:
Certains animaux changent de forme au cours des saisons. Ex: Processionnaire du Pin, Moustique et Grenouille.
Les femelles, après l'accouplement, pondent des oeufs qui donnent des larves.
Larve: jeune animal issu de l'oeuf et dont la forme est très différente de l'adulte.

Elles vivent dans des milieux différents de ceux des adultes, dans l'eau, dans un cocon...
Les larves se transforment petit à petit pour devenir des adultes, elles se métamorphosent.

Nymphe: Forme prise par la larve avant qu'elle ne se transforme en adulte.
Métamorphose: ensemble des transformations subies par un être vivant lors du passage de l'état larvaire à l'état adulte.
Ces métamorphoses permettent aux animaux d'occuper différents milieux sous différentes formes, avec des modes de vie différents.

Pour mieux répondre à ses besoins, l'Homme modifie les caractéristiques des milieux et influe ainsi sur les peuplements animaux et végétaux de ces milieux.

Cette influence est directe (démoustication) ou indirecte (action d'un herbicide sur les grenouilles)

 

 
< PrÈcÈdent   Suivant >
 
© 2014 SVT AU COLLEGE
Produit par VANDOME DIGITAL